AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Chronique d'un bienfaiteur

Aller en bas 
AuteurMessage
Demyx

avatar

Messages : 582
Date d'inscription : 12/12/2009
Age : 25
Localisation : Dans mon bain!!!

MessageSujet: Chronique d'un bienfaiteur   Lun 21 Déc - 2:40

Chapitre 1 : Claire de lune et mare de sang




Une nuit de pleine lune éclaire le ciel. Encore une fois. Et encore une fois, mon envie prend le contrôle de mon corps. Mon nom est Zac et je hère dans cette ville. Je n’arrive pas à trouver le sommeil. Je suis trop excité. Vous devez certainement croire que je suis un mec qui ne pense qu’à sa. Mais pas du tout en fait. Bien autre chose hante mon esprit. Je dois concentrer mes pensés sur autre chose. C’est bien trop dur. Un coup d’œil dehors et la pulsion revient.
Sans m’en rendre compte, je suis en train de le prendre en filature. Je ne me rends même plus compte que je suis en train de conduire. Je ne suis plus qu’un vulgaire spectateur. Un simple voyeur à l’intérieur de mon corps.
C’était la première fois que je le faisais. En extérieur je veux dire. Pas à l’intérieur de la maison familiale. J’avais enfin la possibilité d’utiliser mes propres règles. J’ai trouvé mes marques depuis mais c’est vrai que la première fois était très troublante. Avoir du sang sur ses mains, c’est effrayant la toute première fois mais après on y prend gout.
Je ne suis pas un simple tueur en série comme pourrais penser certaines personnes. Je me défini plutôt comme le bras droit de la justice. Le bras de Dieu à la recherche de pécheur. Je suis seul et la nuit m’entoure. Je suis le prêcheur qui envoie aux enfers ce qui ont abandonnés la lumière de leurs bonnes étoiles. Vous pensez certainement que mes méthodes ne sont pas très catholiques mais je n’ai que faire de votre avis. Je suis mes propres règles. Je ne tue pas à l’aveuglette comme certains. Je tue simplement ceux qui sont une menace pour le monde. Dealers, tueurs, violeurs, voici mes cibles. Beaucoup de morts ont touchés les pavés de cette ville mais depuis que je suis la, et depuis que j’agis, il y en a beaucoup moins. Mais personnes ne s’en est rendue compte.
Même si mes intentions sont forts louables, vous devez me trouvez ignobles, non ? Mais si vous aviez connu mon enfance, je suis sure que vous seriez arrivez à la même conclusion que moi. Ce monde est pourri et il a besoin d’être nettoyer. Cette nuit, je suis en chasse pour la première fois et je vais tuer à l’extérieur. J’avais à l’époque 23 ans. Cela fait déjà deux ans que je me prépare à ce moment.
Mon âme à faim. Elle a besoin de sang. Elle a besoin que justice soit faite. Avant de me lacer dans ce que j’appelle le règlement des comptes, je choisi le pécheur. Je me renseigne précisément sur la personne. Chacune de mes victimes fait face à la même mort. Il n’y a pas d’exception. Une fois que j’ai choisi ma cible, celle-ci doit mourir. Et cette nuit est idéale pour un meurtre.
Vous devez vous demandez comment j’ai accès à des informations sur des personnes resté secrète ? A moins de rester scotché à la télé et devant un écran, il y a une autre solution, les rapports de police. Mais pour avoir accès à cela, je dois être de la police. Et justement, Je travaille à la police. Etrange n’est ce pas qu’un «assassin» se trouve dans cette endroit. Je me traite d’assassin car ces gens ne comprennent pas ce que je fais. Qui pourrait comprendre à part ceux qui pensent comme moi ? Et je sais qu’il y en a très peut. Les gens voient la violence et l’horreur la ou moi je vois beauté et plaisir. On est vraiment comme chiens et chats. Et pourtant je me retrouve parmi eux. Je me retrouve au sein de la police.
La question à poser maintenant c’est, mais quel métier peut-il donc faire ?
Pour vous répondre le plus simplement du monde. Je suis psychologue. Un peut profileur. J’étudie le comportement des tueurs, leurs scènes de crime. Le comble pour un tueur comme moi non ? Un moyen simple et efficace pour traquer mes cibles. Mais pour que personne ne pense que c’est moi qui est fait le coup, il faut bien que j’ai un truc. Je vais vous dire.
J’ai dit que j’étais le bras droit de la justice. Je rajouterai que je suis le bras vengeur de la justice. Je ne m’attaque qu’aux criminels qui ont réussi à s’échapper du système judiciaire. Personne ne peut échapper au regard de la justice. J’en suis la preuve vivante.
La un doute commence à se faire. Vous devez certainement vous demandez comment sa se fait que je ne n’ai jamais été soupçonné. Réponse très facile. Quand on vous prend pour un père de famille aimé de sa femme, de ces enfants, de ces voisins, un joueur de bowling de l’équipe du commissariat et que vous faites bien votre boulot, on ne risque pas grand-chose. Si on devait se méfier de tout le monde, on serait tout le temps en guerre. N’est ce pas ?
Pour en venir à mon boulot, ma tache consiste à rentrer dans la tête de tueur malade. Je dois penser comme eux. Anticiper le moindre de leur mouvement. Assez utile dans ma situation. Mes sentences s’accordent avec mon tueur du moment.
J’accorde mes meurtres avec les siens. J’analyse leurs scènes de crime pour pouvoir les recréer dans toute l’exactitude. Mobile, signature, méthode. Je dois assimiler toutes ces informations. Mais maintenant que sa fait à peut près sept ans que je fait sa, j’ai pris l’habitude.



La suite bientot!!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kingdomhearts3.forumactif.org/forum.htm
 
Chronique d'un bienfaiteur
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ma chronique #5 sur le vin dans le magazine le Denturo
» [Fan-fiction] Chronique des ombres
» Chronique Politique - Le Flamand Rose par LouisHubert
» La Chronique un grand restaurant
» [Blog] Chronique BIONIFIGS de Noël

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Petite pause :: Vos créations-
Sauter vers: